Hiroko Okamoto est née en 1957 au Japon.
Après avoir étudié la peinture à l’Université de Musashino à Tokyo, elle entre à l’Ecole des Beaux-Arts Sokei pour se spécialiser dans la gravure.
Sa première exposition personnelle « The Sweaters » a lieu en 1981 à Tokyo.
Elle était membre de l’Association japonaise de la gravure depuis 1982.

Hiroko Okamoto expose au Japon, en France, en Italie et au Canada.
Tout au long de sa carrière, l’artiste a reçu de nombreux prix pour son œuvre gravée.
Prématurément disparue dans sa cinquantième année, l’artiste japonaise Hiroko Okamoto laisse une œuvre riche et originale constituée de plus de 3000 dessins et gravures à l’eau-forte.

 

À l’automne 2001, elle s’installe à Paris conformément à ses rêves de jeunesse. Elle débute une nouvelle série de dessins et de gravures sur le thème de la nature (arbres, feuillages, plantes). L’artiste grave alors à l’atelier de Chaville, puis dans l’Atelier Collectif de la Cité Internationale des Arts à Paris.
expo-hiroko-tokyo

Galerie Higure, Tokyo, Japon – Exposition « Mon Calendrier » – 2006

En 2007, la ville de Saint-Ouen lui attribue un atelier. Cette même année elle part au Japon pour une exposition personnelle et décède subitement lors de ce séjour à Tokyo.
atelier-saint-ouen

L’atelier de Hiroko Okamoto à Saint-Ouen

Son œuvre s’articule autour de trois thèmes principaux :
  • des fauteuils (Chair) vacants aux formes rebondies, habillés de fins motifs géométriques.
    « L’évocation incertaine d’une présence attendue, ou d’une éternelle absence » ;
  • les pulls (Sweaters), dans les moindres détails de la maille du tricot.
    « Un travail d’introspection et de dialogue solitaire de la matière et de l’artiste ».
  • En France, elle s’est enfin intéressée de près au vivant par l’approche des végétaux (Nature).
    « Afin d’exprimer une matière simplifiée et stylisée pour ne rendre que l’essentiel nécessaire à l’évocation… »
Minutieuses et raffinées, les gravures de Hiroko Okamoto témoignent de sa persévérance et de son esprit de perfection.